Galahad, chevalier de la Table Ronde

Qui est Galaad ?

Galahad et ses armoiriesGalahad (encore écrit Galaad, Galaaç) est le plus jeune chevalier de la Table Ronde. Il est le fils de Lancelot et il fera partie des trois chevaliers qui mèneront à son terme la Quête du Graal.

Son nom est issu du gallois : Gwalchaved qui signifie “faucon d’été”. Appartenant à la légende arthurienne, il a un rôle important, notamment dans la quête du Saint-Graal.

On connaît très peu de choses de Galahad, si ce n’est les nombreuses légendes et histoires contées dans les livres. Héritier des qualités de son père, Galaad est doté d’une vertu qui surpasse toutes les autres, la chasteté. Son bouclier porte une croix de gueule sur champ d’argent, représentation parfaite du jeune chevalier-prêtre. Pourtant la vieille magie est toujours là, qui rend impur, comme celle du roi Arthur, la naissance de Galaad le très pur.


Sommaire


Le fils de Lancelot

Galaad a de nobles origines, fils du chevalier de la table ronde, Lancelot, et de Ellan. Elle est la fille du roi Pêcheur, Pellès. C’est d’ailleurs ce même roi qui détient le Graal. Ellan est connue pour être la jeune fille vierge porteuse du calice lors de ses apparitions. L’histoire de sa conception est particulière : Lancelot est victime d’un filtre d’amour à son arrivée au château du Graal, il prend alors Ellan pour la Reine Guenièvre. Ils passent alors une nuit ensemble pendant laquelle la fille du roi Pécheur (Pellès) tombe enceinte de Galaad (ou Galahad).

Galahad, fils de Lancelot, le meilleur chevalier, et de la plus parfaite des dames, Elaine, issue du lignage du roi David.


Galaad, le meilleur des chevaliers

Galaad et le test du Siège PérilleuxLe jeune garçon est alors élevé par des nonnes qui le considère comme le plus méritant de tous. Elles remarquent sa pureté de corps et d’esprit, jugeant qu’il n’existe pas sur Terre d’homme plus méritant que Galaad pour devenir chevalier. A ses quinze ans, un ermite vient à la rencontre de Galahad afin de lui annoncer qu’il doit devenir chevalier. Il se rend donc à la cour d’Arhur et est présenté comme le Chevalier Désiré.

Suite à cet épisode, il passe plusieurs épreuves. La première étant de s’assoir sur le siège périlleux. On dit de celui-ci que quiconque s’assoit sur ce siège qui ne soit pas assez pur se voit engloutir dans les méandres de la terre. Galahad réussit brillamment cette étape. On lui demande ensuite de retirer une épée plantée dans un rocher. Cette ultime épreuve doit révéler le “meilleur chevalier du monde”. Celui-là même qui mettra fin à la quête du Graal. Ces réussites le rendent légitime autour de la Table Ronde et en font le plus jeune chevalier introduit auprès d’Arthur.


La quête du Graal

Galaad retire l'épée de la rocheA l’origine, la quête du Graal était destinée à Lancelot, le père de Galahad. Cependant, il est détourné de la mission par son amour pour Guenièvre.

Après avoir passé les épreuves du siège périlleux et de l’épée du roi David, Galaad est donc accueillit à la cour du roi Arthur et devient après son père Lancelot le nouveau meilleur chevalier du monde. Lorsque le moment d’accomplir la quête arrive, Galahad part accompagné d’une centaine d’autres chevaliers de la Table Ronde. Tous périrent pendant l’aventure, sauf le cousin de Lancelot, Bohort l’Exilé, et Perceval.

Les versions divergent sur la fin de l’Histoire. Pour cette élection du roi du Graal par la Grâce divine, un des versions parlent bien de Perceval, Bohort, Galaad, qui après des années de Quête, ont enfin la visoion du calice et de son cortège. Mais, lors de cette vision, il sont accompagnés de neufs autres chevaliers de Gaule, d’Irlande et du Danemark, qui donnera dans d’autres versions, les 12 chevaliers de la Table Ronde.

Galaad lors d'un tournoiQuoi qu’il en soit la communion au Saint Calice est souvent réservé aux trois compagnons de la Quête du Graal que sont Perceval, Bohort, Galaad. Et certains disent que Galahad meurt après avoir vu le contenu du Graal. Ne pouvant supporter cette vision, il n’eut d’autre choix que de ne plus vivre. D’autres racontent qu’il était l’incarnation même de l’humilité prônée par l’Eglise, de par sa pureté et son abstinence, il était ainsi le seul à pouvoir achever la quête.

Après avoir trouvé le calice, il serait allé à Sarras, sur la nef de Salomon, sur les ordres de Dieu afin d’y régner avec les secrets du Graal qui ne sont révélés qu’à lui. Un an ou deux ans plus tard, Galaad reçoit l’ultime Révélation. Ebloui, il quitte ce monde dans la joie, escorté par les anges. La sainte coupe et la lance l’accompagne dans les cieux. Sa naissance équivoque est abolie par une fin sublime.